CHATEAUBRIAND / RECAMIER

 

 

LA COLOMBE ET L’EPERVIER

 

une pièce de Benoît Marbot

mise en scène par l'auteur

 

 

Coréalisation Compagnie Benoît Marbot (licence 2-1046072) - Théâtre du Petit-Parmentier - Ville de Neuilly-sur-Seine- Tabarmukk - avec le soutien de la Ville de Courbevoie et du Conseil départemental des Hauts-de-Seine

 

 

 

 

 

 

du mercredi 3 octobre au samedi 6 octobre 2018

 

du mercredi 10 octobre au samedi 13 octobre 2018

 

du mercredi 17 octobre au samedi 20 octobre 2018

 

à 20h30

 

THEATRE DU PETIT PARMENTIER

 

www.mjcneuilly92.com

 

Place Parmentier – 92200 NEUILLY-SUR-SEINE

 

Réservations au 01 46 24 03 83

 

Plein tarif : 18 € - Tarif réduit : 14 €

 

 

logobilletreduc1

 

 


 

* Résumé

 

Alors qu’il lui doit son ambassade et qu’elle rêvait de l’accompagner à Rome, Chateaubriand vient annoncer à Juliette Récamier qu’il ne partira en Italie qu’avec sa femme. Mais la Colombe n’a pas dit son dernier mot.

 

 


* Résumé délayé

 

 

En septembre 1828, le vicomte François-René de Chateaubriand rend visite à Juliette Récamier qui le reçoit sans son salon Bleu de La Vallée-aux-Loups. La douce Colombe espère s’envoler avec son Epervier à Rome mais le Pape en a décidé autrement : le représentant de la France auprès du Saint-Siège ne rejoindra son ambassade qu’avec son épouse et sa conduite sera irréprochable. Juliette, qui a tant œuvré auprès du roi pour que son amant obtienne ce poste prestigieux, se sent trahie.

 

Couple romantique par excellence, l’écrivain et sa muse vont s’expliquer, se défier et finalement se retrouver encore (avant de se perdre à nouveau ?) lors de ce fervent tête-à-tête où se mêlent amour, orgueil, gloire littéraire et ambition politique.

 

Confrontation passionnée entre deux êtres exceptionnels qui chacun à leur manière ont marqué leur époque, La Colombe et l’Epervier est aussi une réflexion amusée sur les mystères de l’amour, le goût du pouvoir, l’ingratitude des hommes et les tourments de la création artistique.

 

 

 

 

 

* Note d’intention

 

« Chateaubriand aurait-il écrit ses Mémoires d’Outre-tombe s’il n’avait pas rencontré Juliette Récamier ?  Polémiste éternellement insatisfait, homme politique d’une ambition souvent démesurée, il a fallu l’amour et la patience de cette femme admirable et très admirée pour le ramener à l’essentiel : le travail harassant et solitaire de l’écriture.

 

Après un long travail de documentation, je me suis montré respectueux des données biographiques afin de coller au plus près de la réalité historique. J’ai voulu aussi écrire une pièce non seulement sur ce couple en particulier mais aussi sur le couple en général, montrer que l’homme et la femme lorsqu’ils se trouvent peuvent s’enrichir et se grandir mutuellement.

 

Oscar Wilde disait que le mystère de l’amour est plus fort que le mystère de la mort. Celui qui unit envers et contre tout pendant plus de trente ans ce séducteur impénitent et cette muse sibylline nous apporte un message d’espoir et un éclairage fascinant sur la complexité de la nature humaine. »

Benoît Marbot

 

 

* L’auteur

 


Benoît Marbot est né en 1961 à Paris. Il met en scène ses propres textes mais aussi Molière, Marivaux, Courteline, Labiche, Mirbeau... Licencié ès lettres et en philosophie, il dirige le groupe théâtral de l’Université de Nanterre puis part deux ans au Japon dans le cadre de la Coopération animer la troupe de l’Institut Franco-japonais de Fukuoka. A son retour, il s’installe à Courbevoie et crée sa propre compagnie qui, subventionnée par la Ville de Courbevoie et le Conseil Général des Hauts-de-Seine, poursuit depuis plus de vingt-cinq ans une double activité d’action en milieu scolaire et de création contemporaine. Toutes ses pièces sont publiées, plusieurs sont souvent rejouées, certaines ont été traduites et jouées à l’étranger. Il a reçu en 1988 une bourse du Centre National des Lettres et en 1994 une aide à la traduction de la Fondation Beaumarchais.

 

La presse a déjà salué la singularité de son écriture : des situations fortes, des personnages vivants, un dialogue insolite où se côtoient la tendresse et la cruauté, l’humour et la dérision.

 

MARS2008nb  


* La compagnie

 

Troupe théâtrale professionnelle, la Compagnie Benoît Marbot aura fêté en 2016 ses 30 ans d’existence ! Implantée à Courbevoie depuis 1986, elle est dirigée par un auteur et se consacre essentiellement à la création contemporaine. Par le biais d’animation en milieu scolaire, elle initie aussi les jeunes au théâtre et contribue à la promotion du répertoire français. Son activité s’exerce plus particulièrement à Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine et en région parisienne mais elle présente aussi des spectacles dans toute la France et participe régulièrement à plusieurs festivals.

 

* Les costumes

 

Après des études à l’École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Lille, Philippe Varache joue beaucoup au théâtre à raison de plusieurs pièces par an. Parallèlement, attiré par l’ensemble des corps de métiers de la profession, il passe de l’autre coté en se mettant à la mise en scène, à la scénographie, au costume. Il cumule ces différentes disciplines et après avoir enseigné le costume de spectacle à l’A.T.E.C. (école placée sous le patronage d’Yves Saint Laurent), il reprend la direction de cette formation et son administration au sein de Tabarmukk.

 

Logo Tabarmukk

 

Tabarmukk propose essentiellement une formation de costumier de théâtre mais participe également à des spectacles, visites, animations, ateliers et conférences proposés dans les hôpitaux, les prisons, les foyers de personnes âgées, de travailleurs immigrés ou d’étudiants. Sous la direction de Philippe Varache, Tabarmukk a travaillé ces dernières années avec Gilles Langlois, Carlotta Cléricci, Jean Quercy, Mitch Hooper, Hubert Benhamdine, Olivier Couder, Anne Coutureau, Jean-Claude Seguin, Jean-Luc Borras, Bruno de la Salle, Jacques Décombe, Eric Morin, Anne-Marie Philipe…

 

 


* Les comédiens

 


 

MARION TREMONTELS [Juliette Récamier] a été formée au Studio-Théâtre d’Asnières et au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris. Elle joue au théâtre sous la direction de Daniel Mesguich (La Fiancée aux yeux bandés à l’Espace Pierre Cardin) Marie Billetdoux (Entrez et fermez la porte au Ciné XIII Théâtre) Philippe Baronnet (Maladie de la jeunesse de Ferdinand Brückner au Théâtre de la Tempête) Benjamin Poirée (Ivanov) Angélique Friant (Couac) et Christian Benedetti (Blasted de Sarah Kane au Théâtre Studio d’Alfortville). Elle apparaît dans plusieurs séries télévisées telles que Commissaire Magellan d’Éric Duret, Alice Nevers d’Alexandre Laurent, Section de recherches d’Alexandre Pidoux ou Famille d’accueil de Marion Sarrault. On la voit aussi au cinéma dans Le 20 janvier de Jean-Paul Civeyrac, Anton Tchekhov 1890 de René Feret, Etudes pour un paysage amoureux de Clément Schneider, Dimanche Noir de Laetitia Masson et dans de nombreux courts métrages tels que Blue Tape d’Alexandre Barbosa ou Le Bonheur au Travail de David Autissier. Elle joue aussi dans plusieurs téléfilms (La Moitié du monde de Nathalie Marcault, Le Sang des fraises de Manuel Poirier, Un monde de douceur de Pascal Heylbroeck, Hors-jeu de Betrand Arthuis) et dans les fictions radiophoniques de Christophe Hocke et de Michel Sidoroff  sur France Culture.

 

 

 

 

ADRIEN MICHAUX [Chateaubriand] a été formé aux Ateliers du Théâtre des Quartiers d’Ivry puis à l’ENSATT. Il joue les grands classiques et les auteurs modernes. On le voit dans Mithridate de Racine au Théâtre des Halles, L’Eveil du Printemps de de Wedekind au Théâtre de l’Aquarium, La Tragédie du roi Richard III de Shakespeare au Théâtre du Trident de Cherbourg, Les Brigands de Schiller au Théâtre de la Criée, Les Caprices de Marianne au Théâtre de Sartrouville, L’Illusion comique de Corneille et Phèdre de Sénèque au Théâtre d’Ivry, Cyrano de Bergerac à la Comédie de Picardie, Le Médecin malgré lui au Théâtre du Gymnase, Le Songe d’une nuit d’été au Théâtre du peuple de Bussang sous la direction de Guy-Pierre Couleau, Elisabeth Chailloux, Laetitia Guedon, Olivier Mellor, Paul Desveaux ou Jean-Louis Benoit… On l’a vu plusieurs fois à la télévision, notamment dans Sauveur Giordano et Affaires familiales, et dans de nombreux films : Le Pont des Arts, Le Fils de Joseph et La Religieuse Portugaise d’Eugène Green, Mon amie Victoria de Jean-Paul Civeyrac, Le Grand homme de Sarah Leonor. Il se produit également à la radio pour France Culture : on l’entend dans La Force de Coriolis, Agence Matrimoniale, les Enfants du Fleuve

 


 

 

 

La Colombe et l’Epervier

 

paraîtra prochainement

 

aux Éditions LES MANDARINES.

 

 

Pour toute information sur ce spectacle

 

veuillez contacter :

 

 

 

COMPAGNIE BENOIT MARBOT

108 avenue de la République

92400 COURBEVOIE

 

Téléphone : 01.43.34.21.89 ou 06.81.03.17.65

 

cie.benoit.marbot@wanadoo.fr

 

 

Des informations sur ce spectacle seront bientôt disponibles sur notre site :

 

www.benoitmarbot.asso.fr